Robert Marchal

Robert Marchal est né à Saint-Mihiel en 1910 de Joseph Marchal et Eugénie Muller, il épouse à Vaucouleurs Germaine Royer. Pour développer son exploitation de maraicher il décides de s’installer à Reims.

Avec Germaine ils auront trois enfants dont la petite dernière née en 1941. Lorsque la seconde guerre survient il est réformé. Quand l’occasion lui en est donné il entre dans la résistance dans le groupe du capitaine Schleiss. Au cours des mois il participe à des sabotages, cache des armes et même des évadés. Puis en août 1944 il est dénoncé. Le 25 Germaine et lui sont arrêtés chez eux. Elle sera relâchée, pas lui.

Et après? Nous ne savons pas. Dans son dossier de résistant plusieurs documents se contredisent.

Dès le 25 mai 1946, dans son  Acte de disparition du ministère des anciens combattants et victimes de guerre (dossier de Caen), Robert est indiqué comme ayant été déporté en Allemagne.

Mais dans une lettre adressée par sa veuve Germaine au ministère des anciens combattants datée du 20 décembre 1946 (dossier de Caen), celle-ci indique : « tandis qu’il était trop tard pour sa déportation en Allemagne il a été assassiné par l’ennemi avec MM. Tourte et Vaida ainsi que d’autres résistants, à proximité de la Ferme de l’Espérance ». Selon ce que j’ai trouvé seuls trois résistants semblent avoir été assassinés par les allemands ce jour-là : Henri Tourte, Rufin Waïda et André Watier. Robert n’a semble-t-il donc pas fait partie de ces malheureux. J’ai contacté la mairie de Beaumont-sur-Vesle où se trouvait ce lieu pour voir s’il est possible d’obtenir plus d’informations.

Quelques mois plus tard, Germaine écrit cette fois au secrétaire général des anciens combattants (dossier de Caen), nous sommes en juillet 1947. Dans ce second courrier, elle indique que selon les témoignages qu’elle a obtenus, de qui je n’en ai aucune idée, Robert a finalement été déporté au camp de Neueungamme. Mais celui-ci n’apparait pas dans la liste des déportés que j’ai trouvé pour ce camp.

cartekommandos3
Carte de localisation de Neuengamme (source Amicale de Neuengamme)

.

C’est en 1947, suite à ses démarches Germaine, obtient un certificat d’appartenance aux F.F.I en tant qu’adjudant pour Robert ainsi que la médaille de la résistance (dossier de Vincennes). Il a fait parti du mouvement Libération Nord, dans le groupe Brutus il était connu sous le nom de « André ».

logo_liberation_nord
Écusson du mouvement de résistance Libération-Nord

Dans le dossier de Demande de reconnaissance de Robert en tant que résistant (dossier de Vincennes) il est indiqué : « Membre du groupe franc de Schleiss. Prit part à plusieurs sabotages et parachutages d’armes au début aout 1944. A hébergé des déportés évadés d’un train le 19 août 1944. Arrêté le 25 aout pour faits de résistance par la gestapo. Fut abattu dans les environs de Reims le 27 aout. » Est-ce que l’hébergement des évadés peu avoir un rapport avec son arrestation quelques jours plus tard ? Les noms de ces évadés seraient : Capitaine Jean Majeranowski et Gaston Troy. La seule trace que j’ai trouvé au sujet d’une évasion de train près de Reims sur le Maitron. Si c’est le bon train, ce dernier était en direction de Buchenwald.  Que sont devenus ces deux évadés après?

En 1950, Germaine commence les démarches pour faire reconnaitre Robert en tant que déporté cette fois en remplissant la Demande d’attribution du titre de déporté résistant (dossier de Caen). Ce dossier me permet d’avoir le nom d’un témoin de l’arrestation. Ce témoin était une femme polonaise qui travaillait pour la famille Marchal.

En 1951, dans la  Décision portant attribution du titre de déporté résistant (dossier de Caen), une période de déportation est prise en compte : 27 août 1944 – 15 mai 1945. Pourquoi cette date en 1945, je n’en ai aucune idée. Je n’ai pas de document dans ces dossiers permettant de la justifier.

Dans la fiche rédigée par M. et Mme Husson, il est indiqué qu’il serait passé par Belfort. J’ai donc consulté les 4 trains que j’ai trouvés partis de Belfort à destination des camps après la date de l’arrestation de Robert. Hélas il n’apparait sur aucune de ces listes.

Même la fondation pour la mémoire de la déportation m’indique  » Il pourrait figurer en effet dans le convoi parti le 29/08/1944 de Belfort à destination de Neuengamme mais aucune pièce ne permet de l’attester formellement. » On m’a également suggéré que si il n’y avait aucune trace de Robert c’est que peut-être celui-ci a été intégré au programme Nuit et Brouillard (Nacht und Nebel) et dans ce cas les allemands ont fait disparaitre toutes ses traces depuis son arrestation. Si c’est vraiment le cas, mes recherches n’aboutiront pas.

Si Robert a finalement bien été déporté à Neuengamme, un nouveau problème se pose, celui de sa date de décès qui serait le 15 mai 1945 (date indiquée à plusieurs reprises dans son dossier). Or le camp avait déjà été évacué par les SS. En effet, lorsque l’armée britannique libère officiellement le camp le 4 mai 1945, les SS, les prisonniers et les archives ont tous disparus.

Après contact pris auprès d’Arolsen, ils n’ont aucune trace de ce Robert Marchal.

Tableau récapitulatif

Date et lieu de naissance22 février 1910 à Saint-Mihiel
Date et lieu de décès27 aout 1944 à Reims ou 15 mai 1945 à Neuengamme
Pseudo André
Mouvement de résistanceF.F.I. – Libération Nord – Groupe Schleiss
DécorationsMédaille de la résistance
Lieu de déportation (possible)Camp de Neuengamme

Adresse de Robert Marchal lors de son arrestation

Sources

  • Dossier de Robert Marchal au SHD de Vincennes – Cote 16 P 391 725
  • Dossier de Robert Marchal au SHD de Caen – Cote 21 P 512 372

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s